Energie

Portsmouth : quelle commission historique a fait reculer le projet de panneaux solaires dans une église, et pourquoi ? Détails choquants à découvrir !

Par Eric , le 17 juin 2024 — Panneaux Solaires - 4 minutes de lecture
Portsmouth : quelle commission historique a fait reculer le projet de panneaux solaires dans une église, et pourquoi ? Détails choquants à découvrir !
Noter cet article

A Portsmouth, un projet de panneaux solaires dans une église a été confronté à une commission historique, remettant en question sa mise en œuvre. Les raisons de ce recul inattendu et les détails choquants de cette affaire sont sur le point d’être révélés.

Débat entre conservation historique et enjeux environnementaux

La Commission du District Historique de Portsmouth a rejeté un projet controversé visant à installer des panneaux solaires sur une église historique. L’église épiscopale St. John’s proposait d’installer 102 panneaux solaires sur le toit de la maison paroissiale, datant de 1953, plutôt que sur l’édifice religieux principal reconstruit en 1808. Ce projet visait principalement à réduire les coûts énergétiques du site et à contribuer à la protection de l’environnement.

Objectifs environnementaux et économiques

Energyefficient light bulbs being used throughout the church premises

Le Révérend Robert Stevens Jr., recteur de l’église, a souligné que l’initiative n’était pas seulement une question de réduction de facture électrique, mais répondait également à une impératif moral pour la protection de la planète. Il a déclaré : “Il serait vraiment utile de ne pas avoir de facture électrique, mais c’est aussi un impératif moral de prendre soin de notre planète.”

Opposition de la Commission historique

Malgré les arguments en faveur de l’environnement, des membres de la commission et plusieurs résidents se sont opposés à ce qu’ils considéraient être une intrusion moderne dans le district historique de la ville. Martin Ryan, membre de la commission, a exprimé ses préoccupations : “Les panneaux solaires sont en décalage avec l’architecture historique. C’est un pas de trop.” Larry Booz, également membre, a souligné la proéminence du bâtiment historique et a ajouté : “Si vous accordez ce projet, autant abandonner.”

A LIRE  Comment cette entreprise près de Chartres a-t-elle garni tout son site en panneaux photovoltaïques ? Découvrez la réponse ici !

Visibilité et esthétique des panneaux solaires

Contrast between minimal solar installations and historic buildings on Bow Street

Un autre point de discorde portait sur la visibilité des panneaux. Bien que Vice-président Margo Doering ait admis que les panneaux seraient à peine visibles depuis une grande partie de Chapel Street, elle a concédé que la vue depuis Bow Street serait beaucoup plus marquée. Les régulations actuelles exigent que les installations solaires soient minimales et discrètes dans la zone historique.

Voix des résidents et défense du patrimoine

Plusieurs résidents, dont Sue Polidura, ont pris la parole contre le projet lors des réunions publiques. “Je ne m’oppose pas à l’énergie solaire, mais c’est immense et visible de partout. C’est totalement inadapté pour ce bâtiment,” a-t-elle déclaré. Un avocat, Duncan MacCallum, a affirmé que la préservation historique doit primer, même au dépens de l’énergie verte. Petra Huda, ancienne membre du conseil municipal, a rappelé l’importance historique de l’église, soulignant les visites de figures comme Daniel Webster et le Président George Washington.

Balancing Act: Une décision difficile

Closeup on worried faces of council members during the discussion

Rich Blalock, conseiller municipal et membre de la commission, a plaidé en faveur des panneaux solaires. “Si nous ne faisons pas de changements aujourd’hui, tout cela sera sous l’eau,” a-t-il averti, faisant référence à l’élévation du niveau de la mer. Malgré ses arguments, un vote pour approuver les 102 panneaux solaires a échoué de justesse, ne recueillant que trois voix pour contre quatre voix contre.

Compromis trouvé : réduction des panneaux

Après l’échec du vote initial, un compromis a été proposé et approuvé. La nouvelle proposition limites l’installation à seulement 54 panneaux solaires, situés exclusivement sur le côté Chapel Street, ce qui les rendrait moins visibles. Cette décision a reçu l’approbation de la majorité des membres de la commission, sauf Martin Ryan qui s’est abstenu.

A LIRE  Pourquoi les distributeurs refusent-ils d'adopter massivement l'énergie solaire pour leurs parkings ? Découvrez les raisons surprenantes !

Source: www.seacoastonline.com

Vous aimerez aussi :

Ecojoko : L’assistant qui va vous faire réduire vos factures d’énergies

Ecojoko est la solution innovante qui va révolutionner votre manière de consommer de l’énergie. Imaginez un assistant personnel dédié à vous aider à réduire vos factures d’électricité et de chauffage, tout en préservant la planète. Avec Ecojoko, vous allez enfin…

Ces astuces permettent de réduire votre consommation de pellets

Le pellet, aussi appelé granulé de bois, est une source d’énergie renouvelable qui gagne en popularité pour le chauffage domestique. Cependant, la gestion de sa consommation peut être un casse-tête pour certains. Dans cet article, nous allons partager des astuces…

Pourquoi payer une fortune pour l’électricité quand vous pouvez économiser en passant aux panneaux solaires ? Découvrez tout ce que vous ignorez sur cette révolution énergétique !

Avez-vous déjà envisagé de passer aux panneaux solaires pour réduire vos factures d’électricité ? Pourquoi payer une fortune quand vous pouvez faire des économies tout en contribuant à la protection de l’environnement ? Découvrez dès maintenant tout ce que vous…

Comment suivre sa consommation électrique de manière écologique et économique avec EcoJoko ?

🌍 EN BREF 🌿 Application EcoJoko : Suivez et contrôlez votre consommation d’énergie de manière responsable et intelligente. Installation : Téléchargez l’application, connectez vos appareils et configurez votre foyer en quelques étapes simples. 📱 Surveillance : Recevez des notifications en…

Je m'appelle Eric et j'ai 41 ans. Je suis un jardinier professionnel à mon compte en Auto Entreprise. J'adore passer les Week-End ensoleillés à planter et entretenir mon jardin, en particulier mon potager. En ce moment, je me lance dans la permaculture pour une approche plus durable de la culture des fruits et légumes. Bienvenue sur mon site web !
Eric
Les derniers articles par Eric (tout voir)
Partagez cet article :

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.