Energie

Chauffage au bois : les pellets de miscanthus, une alternative aux granulés de bois

Par Eric Dussotoire , le 31 octobre 2023 - 4 minutes de lecture
5/5 - (1 vote)

Le miscanthus est une plante méconnue qui mérite plus d’attention. Cette graminée originaire d’Asie peut atteindre jusqu’à 4 m de hauteur et se distingue des autres par sa capacité à repousser chaque année sans entretien et à se planter seulement une fois tous les 20 à 25 ans. Cette plante présente de nombreux avantages pour l’environnement : aucun traitement chimique n’est nécessaire, elle permet à de nombreux petits mammifères et insectes de s’y cacher pour se reproduire et elle pousse partout, même dans les sols secs. De plus, le miscanthus peut être utilisé pour se chauffer, fabriquer des pellets ou du béton écologique et même comme litière végétale pour chats. Cet article explorera les avantages et les applications pratiques de ce produit. Nous verrons notamment le cas de la commune de Bernwiller qui a opté pour le chauffage des bâtiments publics et d’une cinquantaine d’habitations avec du miscanthus.

Qu’est-ce que le Miscanthus ?

Le Miscanthus est une plante méconnue mais très utile, originaire d’Asie et de la famille des graminées. Elle a la particularité de ressembler à de la canne à sucre ou des roseaux, et peut atteindre jusqu’à 4 m de hauteur. Elle ne nécessite qu’une seule plantation tous les 20 à 25 ans et ne requiert aucun entretien ni traitement chimique.

Cela crée un habitat idéal pour les insectes, les invertébrés et les petits mammifères. Son utilisation pour le chauffage est très répandue et deux tiers des récoltes nationales servent à cet usage. Le miscanthus peut être mélangé avec du bois ou du charbon pour fabriquer des pellets et servir également à la fabrication de béton écologique.

Une commune française a opté pour le chauffage des bâtiments publics et d’une cinquantaine d’habitations avec du miscanthus depuis plus de dix ans.

Découvrir une plante méritant plus d’attention !

Le miscanthus est une plante méconnue du grand public, mais qui pourrait être une alternative parfaite à d’autres combustibles comme le bois de chauffage, les pellets de bois et les énergies fossiles.

Selon l’association France-miscanthus, la récolte de 15 tonnes de miscanthus sur un hectare peut remplacer plus de 6 000 litres de fuel. Déjà, deux tiers des récoltes nationales sont destinés à cet usage. Le broyat obtenu peut ensuite être mélangé avec du charbon ou du bois et servir à la fabrication de pellets, pourvu que le poêle soit un « polycombustible ».

Il peut également être utilisé comme paillage ou litière animale, ce qui a donné l’idée récente d’utiliser de la litière végétale pour chat à des fins de chauffage au Royaume-Uni. De plus, en raison de ses vertus isolantes, le miscanthus est un matériau idéal pour fabriquer un béton écologique. La commune de Bernwiller, en Alsace, profite des bienfaits du miscanthus depuis plus de dix ans, chauffant ainsi ses bâtiments publics et une cinquantaine d’habitations avec ce combustible local.

champs de miscanthus
Un champs de Miscanthus.

La commune de Bernwiller : un cas d’étude

Depuis plus de dix ans, Patrick Baur, maire de la commune, a choisi le miscanthus pour alimenter le chauffage des bâtiments publics et d’une cinquantaine d’habitations. Récoltés sur les 27 hectares cultivés par des agriculteurs locaux, le miscanthus représente une alternative aux pellets et au bois de chauffage, du 15 septembre au 15 mai.

Les consommateurs de pellets de bois peuvent bénéficier d’une nouvelle alternative plus écologique et moins chère, car chaque année, ce sont 300 tonnes de miscanthus qui sont récoltées et transformées pour le chauffage. Les habitants sont satisfaits de pouvoir utiliser un produit local moins coûteux que le granulé de bois habituel. « La commune utilisait avant des plaquettes de bois pour la chaufferie.

Des essais concluants ont été effectués avec le miscanthus et depuis dix ans, il est utilisé à hauteur de 70 à 80 % » a déclaré le maire dans une interview au journal Les Dernières Nouvelles d’Alsace.

La culture du miscanthus se développe en France, offrant ainsi une alternative plus économique et respectueuse de l’environnement aux consommateurs de pellets de bois.

En conclusion, le miscanthus est une alternative viable et plus écologique aux pellets de bois, qui est soutenu par la commune de Patrick Baur depuis plus de dix ans. Il est non seulement moins cher, mais également bénéfique pour les agriculteurs locaux, qui peuvent gagner de l’argent en vendant leur récolte. Avec la possibilité de s’approvisionner en miscanthus à proximité, le chauffage devient plus accessible et moins cher pour les habitants.

 

 

Eric Dussotoire

Je m'appelle Eric et j'ai 34 ans. Je découvre le bricolage et je partage mes découvertes. J'aime ma maison et je suis un fan des objets.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.