Installer une éolienne dans son jardin , une bonne idée ?

Noter cet article

On peut utiliser le soleil, l’eau ou la mer, ainsi que le vent, pour produire de l’énergie renouvelable. Grâce à l’énergie éolienne, la production nette d’électricité de la France a atteint 8,6 %. À titre de comparaison, le Danemark est le premier producteur européen avec 46,8 % de son électricité provenant du pétrole et du gaz. Le Grand-Est et les Hauts-de-France abritent les plus grands parcs nationaux français. Le parc éthanol français s’est récemment développé et de nombreux foyers optent pour des générateurs d’éthanol domestiques. Mais concrètement, qu’est-ce qu’une éolienne ? Est-elle vraiment louable ? Quelles autorisations faut-il obtenir pour utiliser l’énergie éthane ? On vous explique tout !

Qu’est-ce qu’une éolienne au juste ?

Système composé de plusieurs éléments, une éolienne est capable de produire de l’électricité grâce à l’énergie cinétique du vent. Elle est composée d’un mât, qui est la charpente de soutien de l’éolienne et la maintient en hauteur pour bloquer les vents les plus forts. Puis est apparu le rotor, le composant rotatif de l’éolienne relié aux pâles. Ces dernières captent l’énergie du vent et la transforment en mouvement de rotation. La plupart du temps, les pales sont fabriquées en fibre de carbone ou de verre pour leur permettre de conserver leur forme. On découvre ensuite le moyeu, qui relie les pales au rotor et permet leur mise en rotation. Le générateur transforme alors l’énergie mécanique du rotor en énergie électrique.

Une éolienne domestique sur le toit d'une maison.
Une éolienne domestique sur le toit d’une maison. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Une éolienne est également équipée d’un régulateur de vitesse qui permet d’ajuster la vitesse de rotation de la génératrice en fonction de la vitesse du vent, d’un système de contrôle et d’un transformateur qui transforme la tension produite par la génératrice en une tension adaptée à un réseau électrique. Tous ces composants sont surveillés par une salle de contrôle qui comprend tous les équipements de surveillance et de contrôle, ainsi que divers capteurs qui mesurent la pression, la température et la vitesse du vent. Les éoliennes domestiques reposent sur le même principe et sont donc destinées à un usage privé. Elles sont utilisées dans les habitations ou les petites entreprises. Elles ont évidemment une capacité de production plus faible, mais elles permettent néanmoins d’alimenter certains appareils électriques ou de réaliser des économies.

Quel est le principe de fonctionnement d’une éolienne ?

L’éolienne va capter l’énergie du vent lorsqu’il souffle afin de produire de l’électricité. Les pâles se mettent à tourner et absorbent l’énergie cinétique du vent. Lorsqu’elles tournent, elles transfèrent l’énergie mécanique à un moyeu fixé à un arbre de transmission. Celui-ci convertit l’énergie captée en énergie mécanique afin de faire tourner un générateur. Puis, à l’aide d’un interrupteur composé de pointes de cuivre et de fer, il transforme l’énergie mécanique en énergie électrique. Le rotor produit un champ magnétique lorsqu’il tourne. Il en résulte un courant électrique qui circule dans les tuyaux de cuivre.

La tension générée par le générateur est ensuite convertie, à l’aide d’un transformateur, en une tension adaptée au réseau électrique. L’énergie produite peut alors être utilisée immédiatement, stockée dans des batteries ou réinjectée dans le réseau électrique local. Les panneaux solaires, les éoliennes et l’hydroélectricité sont autant de moyens de produire de l’électricité à partir de sources renouvelables, ce qui en fait une alternative écologique aux combustibles fossiles.

Quelles sont les autorisations nécessaires pour installer une éolienne en France ?

En France, vous avez le droit d’installer des systèmes solaires ou éoliens résidentiels pour produire l’électricité dont vous avez besoin. Néanmoins, la loi impose des restrictions à toute installation visant à modifier le statu quo. Un voisin ne peut pas s’opposer à l’installation d’une éolienne de près, mais il ne peut pas non plus l’alarmer visuellement ou auditivement. De plus, votre éolienne doit être située à au moins 3 mètres de la limite de propriété du voisin, ce qui doit être égal à la moitié de sa hauteur. Par exemple, une éolienne de 13 mètres de haut doit être située à 6,5 mètres de la limite de propriété de la maison voisine. En ce qui concerne la législation spécifique, elle dépend d’un certain nombre de variables et varie en fonction du site (classé ou non). Les sites non classés ne nécessitent pas de permis pour les éoliennes de moins de 12 mètres de haut.

Une éolienne d’une hauteur inférieure à 12 mètres ne nécessite aucune autorisation.
Il n’y a pas besoin de permis pour une éolienne de moins de 12 mètres de hauteur. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

La hauteur d’une éolienne se mesure entre le sol et le sommet du mât (ou la nacelle). Bien que la loi ne l’impose pas, certaines collectivités sont plus fermes que d’autres, et leur PLU (Plan Local d’Urbanisme) peut leur permettre d’empiéter sur les propriétés communales. C’est un cas assez rare, mais il vaut mieux se renseigner au préalable. Vous devez déposer et obtenir un permis de construire si votre éolienne dépasse les 12 mètres de hauteur. Sans lui et en cas d’installation illégale, vous risquez de vous voir infliger une amende de 1 200 euros et d’être contraint de la démonter.

Enfin, vous devez le déclarer à la mairie et obtenir occasionnellement une autorisation sur un site classé ou en cours de classement, quelle que soit la hauteur. De plus, les installations à proximité des monuments historiques, des installations militaires et des périmètres de protection sont interdites à moins de 500 mètres de ceux-ci. Le coût de la taxe additionnelle doit être pris en compte lors de l’élaboration du budget prévisionnel des éoliennes, dont le montant est fixé à 3 000 euros pour toute hauteur supérieure à 12 mètres.

Combien coûte l’installation d’une éolienne domestique en France ?

Une estimation précise du coût d’une éolienne serait spéculative car de nombreux facteurs influencent ce prix. Le prix final est influencé par les matériaux utilisés, le coût de la main-d’œuvre et la géographie de la région d’installation. Les panneaux solaires les moins chers coûtent environ 3 000 euros. Mais il faudra débourser le double pour raccorder ce dispositif à un réseau domestique et le faire installer par un professionnel. Ce prix est valable pour une éolienne de puissance moyenne, soit moins de 20 kW. Les prix des panneaux solaires puissants peuvent atteindre 100 000 euros dans certains cas. Une méthode de production d’énergie renouvelable qui n’est donc pas à la portée du plus grand nombre.

Une éolienne domestique sur le toit d'une maison.
Une éolienne domestique sur le toit d’une maison. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

Enfin, en ce qui concerne leur durée de vie, sachez que selon le matériel installé, vous pouvez investir pendant 15 à 25 ans avant de devoir faire une modification. Néanmoins, ce n’est pas le cas des panneaux solaires, des pompes à chaleur ou des chaudières à bois. Mefiez-vous des arnaques, les éoliennes sont très demandées par les particuliers, et les fripouilles ont saisi l’occasion. C’est notamment le cas des panneaux solaires de toiture vendus au rabais ; ces appareils ont souvent une très faible productivité et sont quasiment impossibles à louer.

Et l’installation d’une éolienne est-elle vraiment louable ?

Comme pour toute source d’énergie renouvelable, trois possibilités s’offrent à vous pour utiliser l’électricité produite. La première consiste à utiliser la totalité de l’électricité produite, sachant qu’une éolienne domestique peut couvrir entre 30 et 80 % des besoins d’un foyer. Une énorme fourchette qui dépend de la consommation de chacun et de la quantité de pétrole qui peut être produite. Quoi qu’il en soit, vos factures d’électricité diminueront. Évidemment, vous ne ferez pas plus d’économies si votre système solaire répond à tous vos besoins. Vous pouvez également vendre la totalité de votre consommation excédentaire à votre fournisseur d’énergie, qui est tenu de vous l’acheter à un prix variable de 0,6 euro par kilowattheure.

Le voisinage ne peut pas s’opposer à l’installation d’une éolienne.
Un voisin ne peut pas s’opposer à l’installation d’une éolienne. Photo d’illustration non contractuelle. Crédit : Shutterstock

L’amortissement d’une installation solaire domestique peut se faire en un quart de siècle si l’on se base sur un prix de 0,11 $ le kWh et une puissance de 5 kW qui produit environ 10 000 kWh par an. Un peu plus si vous ne vendez rien et un peu moins si vous vendez toute l’électricité que vous produisez. Il est évident que la viabilité d’une raffinerie de pétrole dépend également d’un certain nombre de facteurs, dont la fréquence des vents forts, la qualité de la raffinerie, la quantité d’électricité utilisée, etc. À l’heure actuelle, la viabilité des parcs éoliens n’est pas encore établie ; les panneaux solaires photovoltaïques sont plus propices à une meilleure viabilité.

Quelles sont les aides disponibles ?

Actuellement, les compagnies pétrolières ne sont éligibles à aucun programme d’aide de l’État comme MaPrimeRénov ou le Plan Eco, et elles ne peuvent pas bénéficier de crédits d’impôt. Vous devez donc compter uniquement sur votre propre financement en cas d’installation. Cependant, les lois évoluant au fil du temps, vous pouvez désormais bénéficier d’une aide de l’ANAH (Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat). Pour pouvoir bénéficier de certaines aides, votre éolienne doit répondre à certaines exigences. Ainsi, votre éolienne doit être conforme à la norme CEI 61400-2, une norme qui garantit à la fois une stabilité future et un équipement digne de ce nom. Vérifiez que votre éolienne est bien certifiée et non pas “en cours de certification”, ce qui est une astuce que les voleurs utilisent constamment.

La norme 61400-2 de la Commission électrotechnique internationale (CEI), reconnue dans des centaines de pays, s’applique à toutes les petites éoliennes. Elle atteste que l’éolienne a subi de nombreux tests, y compris dans des conditions climatiques extrêmes, afin de garantir sa durabilité. Cette norme garantit la fiabilité de tous les composants de la raffinerie de pétrole, y compris le générateur, le rotor, les turbines et les pâles. Enfin, elle vous permet d’honorer le respect des niveaux sonores et votre capacité réelle à générer de l’énergie. Sans surprise, une source d’énergie certifiée conforme à cette norme est plus chère, mais la qualité se paie, et souvent le silence aussi !

Eric Dussotoire

Je m'appelle Eric et j'ai 34 ans. Je découvre le bricolage et je partage mes découvertes. J'aime ma maison et je suis un fan des objets.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *